Norvège

Lorsque je suis arrivé en Norvège, je n’ai pu m’empêcher de me demander pourquoi j’avais choisi le suédois comme troisième langue lorsque j’étais étudiant. À l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai jamais mis les pieds en Suède et même s’il existe de nombreuses similitudes entre les deux langues, ce ne sont pas les mêmes. Bref, le choix de cette langue était fort peu judicieux.

Pourquoi la Norvège ? Avant tout pour les aurores boréales mais aussi parce que je suis un ours. Alors, quand j’ai appris que la Norvège était deux fois plus petite que la France mais comptait environ treize fois moins d’habitants que notre pays, je n’ai pas hésité. Découvrir de vastes étendues enneigées et ne croiser personne, voilà une perspective intéressante.

La chasse à l’aurore boréale ne devrait pas être votre seule source d’intérêt. Vous pourrez aussi faire une promenade avec un attelage de chiens. Mais aussi vous initier à la pêche blanche ou faire de la randonnée en raquettes. L’été, vous pourrez aussi profiter de sorties en kayak de mer ou de randonnées classiques dans des paysages somptueux tout en admirant le célèbre soleil de minuit.

Ces activités extérieures sont aussi l’occasion de réapprendre à composer avec la Nature. En plein hiver, le climat est rude et il faut faire preuve de patience. Si le temps a décidé que vous ne pourriez rien faire de la journée, il faut faire avec. J’ai d’ailleurs admiré le calme et la sérénité des Norvégiens. De toute façon, comme ils le disent eux-mêmes, ils n’ont pas le choix.

Si vous allez visiter le pays au cœur de l’hiver, prévoyez des tenues vraiment chaudes. Pour ma part, j’ai pris de plein fouet le -15°C et la tempête de neige ! Surtout, soyez prêts à vous émerveiller à chaque instant : ce pays est absolument magnifique.